Les pays en développement à l'ère de l'e-learning

Si la formation à distance (FAD) réduit l’éloignement géographique, elle permet aussi de contrôler la distance sociale ou économique, grâce à une structure de coûts plus favorable. Est-ce une aubaine pour les pays en développement (PED) ? 

Thèmes

Éducation, Formation ouverte et à distance, Technologies, TICE

Tags

E-learning

L’avènement des technologies numériques, tout en rapprochant les populations éloignées, permet le développement de modèles pédagogiques adaptés et diversifiés, avec une approche économique qui ne vise plus seulement les économies d’échelle.

Dans cette étude, parue dans la collection Principes de la planification de l'éducation de l'IIPE (n°96), les auteurs, Christian Depover et François Orivel, tentent de déterminer quels bénéfices les PED, et notamment les pays africains, peuvent tirer de la FAD, alors qu’ils ont des besoins très importants à satisfaire et des ressources limitées. Ils examinent particulièrement le cas du développement de l’enseignement supérieur, de sa qualité, de sa productivité et de la maîtrise de ses coûts.

Une partie sur la formation des maîtres présente notamment les apports des initiatives IFADEM et TESSA dans ce domaine (voir pages 46-48).

Télécharger l'étude (PDF)

 

Submitted on Last update on

Add new comment

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.