IFADEM-Liban : Signature de l’accord-cadre

Le ministre de l’Enseignement supérieur, M. Hassan Diab, l’Administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie, M.Clément Duhaime et la représentante du Recteur de l’Agence universitaire de la Francophonie, Mme Salwa Nacouzi, ont signé, le 11 octobre 2013, l’accord-cadre IFADEM au Liban.
 

Date

11 octobre 2013

Lieu

Beyrouth, Liban

Thèmes

Éducation

Tags

Accord-cadre

La signature de cet accord-cadre marque le début officiel de la phase pilote des activités de l’Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM) au Liban. Plusieurs personnalités ont assisté à la cérémonie de signature, dont le ministre des Affaires étrangères, M. Adnane Masour, l’Ambassadeur de France au Liban, M. Patrice Paoli et le Directeur générale du ministère de l’éducation, M. Fadi Yarak.

IFADEM au Liban a pour objectif principal d’améliorer les compétences professionnelles des enseignants du primaire déjà en exercice, prioritairement en pédagogie et dans leur enseignement du et en français, en proposant des formations partiellement à distance et adaptées aux besoins des enseignants.

Faisant autant que possible appel aux technologies de l’information et de la communication, l’initiative IFADEM contribue à la modernisation des méthodes pédagogiques, des modes d’accès et d’appropriation des savoirs et des savoir-faire nécessaires dans le secteur de l’enseignement primaire. L’autoformation assistée par des tuteurs est le principe pédagogique retenu pour IFADEM.

IFADEM se donne également comme objectif de favoriser l'existence d'un enseignement public de qualité dans un environnement multilingue.

En partenariat avec IFADEM, le MEES organisera un parcours de formation  d’environ 160 heures étalé sur six mois et comprenant deux regroupements en présentiel de deux à trois jours des enseignants concernés par l’initiative s’appuyant sur les contenus de formation spécifiquement créés à cet effet. Le reste de la formation se déroulera à distance.

IFADEM proposera aux enseignants concernés les supports pédagogiques nécessaires à leur formation et dotera les formateurs du Centre de recherche et de développement pédagogique (CRDP), les conseillers pédagogiques de la Direction primaire et secondaire (CPDOPS) et le groupe des tuteurs de l’équipement informatique nécessaire à leur encadrement.

Publié le Dernière mise à jour le

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Ceci est pour vérifier que vous êtes bien un être humain et éviter le pourriel.