IFADEM-Niger : visite de la SG de la Francophonie dans une école primaire

Accompagnée du Ministre de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des langues Nationales et de l’Éducation Civique, Daouda Mamadou Marthé, la Secrétaire générale de la Francophonie a visité, le mardi 21 février, l’école primaire Yantala I à Niamey.

Date

21 février 2016

Lieu

Niamey

Thèmes

Éducation, Enseignement

Tags

Francophonie

Après avoir échangé avec les enseignants, elle a aussi discuté avec les jeunes filles et garçons de cette école qui bénéficie de l’Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM).
Cette initiative, co-pilotée par l’OIF et l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), concerne aujourd’hui 15 pays : le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, les Comores, la Côte d’Ivoire, Haïti, le Liban, Madagascar, le Mali, le Niger, la République démocratique du Congo, le Sénégal, le Tchad et le Togo.
IFADEM propose un dispositif de formation en partie à distance conçu et mis en œuvre conjointement avec le ministère en charge de l’éducation de base, adapté aux besoins de chaque pays et utilisant les technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (TICE). Des équipes de concepteurs nationaux accompagnés par des experts nationaux et internationaux élaborent des contenus pédagogiques et organisent un dispositif de formation sur mesure, adapté aux spécificités et aux besoins des pays.

Au Niger, suite à l’expérimentation d’IFADEM, le Ministère de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Éducation Civique a souhaité intégrer dans sa politique de Formation Continue le modèle IFADEM. Avec l’appui de plusieurs partenaires techniques et financiers, il pilote cette action de formation qui concerne plus de 4000 enseignants du primaire déployés sur 35 communes au Niger. Le premier regroupement des enseignants a eu lieu en septembre 2016. Actuellement, ils bénéficient d’un accompagnement renforcé par une équipe de tuteurs préalablement formés aux techniques de tutorat et aux contenus IFADEM. Des livrets complémentaires ont également été produits par une équipe locale de concepteurs pour renforcer les acquis des enseignants. Il est important de souligner l’appropriation effective par le ministère de ces actions de formation assurant ainsi la pérennité du dispositif IFADEM.

Visite de la SG de la Francophonie dans une école primaire au Niger ©Ado Youssouf/OIF

Publié le Dernière mise à jour le

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Ceci est pour vérifier que vous êtes bien un être humain et éviter le pourriel.