Dispositif de formation

Un premier regroupement de 500 enseignants a eu lieu, du 24 au 27 septembre 2014, à Niamey et à Maradi (situé à 650 km de la capitale). Ces enseignants ont bénéficié d’une formation de quatre jours portant sur la méthodologie des livrets IFADEM ainsi qu’une initiation à l’informatique et internet. 

Arrêté sur l'évaluation de la formation IFADEM

Un arrêté conjoint, signé le 14 avril 2015, "porte assimilation de la partie écrite éliminatoire de l'évaluation de la formation assurée dans le cadre de l'iniative francophone pour la formation à distance des maîtres  (IFADEM) à l'épreuve écrite éliminatoire du Certificat Elémentaire d'Aptitude Pédagogique (CEAP) et détermine les modalités de son organisation" (Article premier).

Ainsi, de par cet arrêté, les enseignants déclarés admissibles au terme de l'évaluation écrite de la formation IFADEM seront dispensés de passer la partie écrite du CEAP et n'auront plus qu'à présenter la phase pratique et orale. En cas de succès, à l’issue de cette deuxième phase, ils se verront délivrer le CEAP, un diplôme officiel, reconnu par la fonction publique.

 

Crédit photo (vignette) : © IFADEM 

Séminaire de co-construction

Un séminaire d’analyse des besoins et de co-construction s’est tenu à Niamey les 3 et 4 avril 2012 en vue de réfléchir à la mise en place d’une phase d’expérimentation IFADEM dans le pays. Étaient présents les représentants du ministère de l’Éducation, le Comité de coordination IFADEM pour l’AUF et l’OIF, ainsi que des partenaires techniques et financiers (Coopération suisse, Unicef, etc.). Ce séminaire a permis de poser en détail les principes fondateurs d’IFADEM et de présenter les différents projets en cours dans d’autres pays. L’objectif était de cerner les besoins éprouvés par le ministère, de déterminer le public cible et d’identifier les différents scénarios possibles. Une attention particulière a été portée sur les composantes TIC du projet (Espaces numériques et téléphonie mobile) qui pourraient être mises en œuvre en fonction du contexte local.  

À la suite du séminaire, des termes de références ont été établis et un appel à candidatures a été lancé pour sélectionner deux experts chargés de proposer la définition du dispositif de formation IFADEM au Niger. M. Mohamed MILED (université de Carthage, Tunisie) et M. Abdourrahmane MBENGUE (ministère sénégalais de l'Éducation) ont remis leur rapport en juin 2012.

Un accord-cadre a été signé à Abidjan le 31 mai 2013 entre l'OIF, l'AUF et le ministère de l'Enseignement Primaire, de l'Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l'Éducation Civique.

Dispositif de formation

Le schéma de la formation IFADEM retenu est de 9 mois d’encadrement de proximité parsemés de 2 regroupements en présentiel. Ce processus préparera les enseignants à obtenir une certification officielle.

La phase expérimentale concerne les régions de Tillabéry et de Maradi.

Deux centres numériques sont implantés à Maradi pour ladite région et à l’Institut de Formation en Alphabetisation et Éducation Non Formelle (IFAENF) pour le regroupement des participants de Tillabéry et des cadres centraux pour leurs besoins de renforcement de capacité.

La mise en œuvre de la phase expérimentale a débuté par la formation des tuteurs qui ont été recrutés et formés parmi les conseillers pédagogiques (25 tuteurs dont 13 à Maradi et 12 à Tillabéry).

Concernant les contenus pédagogiques, une équipe de huit concepteurs a été mise en place sous la coordination du directeur de la formation initiale et continue. Cinq livrets de formation ont été élaborés et validés à l’interne. Trois livrets ont déjà été validés par les experts internationaux et imprimés par l'Institut National de Documentation, de Recherche et d'Animation Pédagogiques - INDRAP - à Niamey. Les deux autres sont en cours de finalisation.

Premier regroupement des enseignants

Formation des instituteurs à Maradi et Niamey (septembre 2014) © IFADEM

500 enseignants ont été réunis lors du premier regroupement qui a eu lieu, du 24 au 27 septembre 2014, à Niamey et à Maradi (situé à 650 km de la capitale). Ces enseignants ont bénéficié d’une formation de quatre jours portant sur la méthodologie des livrets IFADEM ainsi qu’une initiation à l’informatique et internet. Les trois premiers livrets de formation leur ont été distribués. À l’issue de ce premier regroupement, une cérémonie de clôture présidée par Mme Ali Mariama Elhadj Ibrahim, ministre de l'Enseignement Primaire, de l'Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l'Éducation Civique s’est tenue à Niamey. 

Publié le Dernière mise à jour le